Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Lors de notre escale imprévue et clandestine sur une des petites îles de l’archipel canarien, nous avons eu la surprise de découvrir une espèce sauvage que nous n’avions encore jamais observé !


Loin de l’exaltation qu’a dû connaître Darwin aux Galápagos, nous en étions néanmoins stupéfait. Nos premières constatations nous laisse supposer une origine Europe du nord. Une investigation terrain serait nécessaire mais nous n’avons ni le temps ni l’équipement adéquat.


Le volatile sans plume, arborant parfois quelques fourrures, s ‘apparente vraisemblablement à la branche erectus des sapiens. Il vit en petite communauté nichée dans les anfractuosités des falaises et parfois sur le rivage même, hostile et inconfortable, sans le moindre coin de sable. La maîtrise du feu semble acquise quoique non généralisée. L’aridité des lieux ne devant guerre fournir de matière première.
Mais plus que tout c’est l’absence d’eau douce qui semble être la source des préoccupations, et nécessiter des expéditions lointaines.


Le dénuement et la précarité de ces communautés dans cet environnement hostile et sans attrait aucun force le respect. Aussi nous sommes nous  éclipsé content de ne pas avoir perturbé ce petit monde.

troglo  troglo
 troglo  troglo
troglo  troglo