Nous voici fin Août 2020, toujours sur Cabedelo ! Le bateau est dans les starting-block.

On fête le 27 comme il se doit avec une petite tarte au Maroilles et quelques bulles mais le temps est venu de partir.

Nous ne le savons pas encore mais Dimanche 6 Septembre nous appareillons pour notre dernière escale Brésilienne . Adieu Boléro au soleil couchant. Tchao Jacaré.

 

Quelques bords de prés puis une descente sans histoire jusqu’à Salvador de Bahia.

 

Une superbe dorade se joindra à nous.

Nous ne pouvons légalement pas naviguer entre les états et les pays puisque les frontières maritimes sont toujours fermées.

Nous sommes néanmoins accueillis sympathiquement par Dominique à la principale Marina de la ville. Juste le temps d’un BBQ et je file me faire une petite révision d’urgence.

On me répare deux durites de pompe in extremis et me voila reparti vers de nouvelles aventures ! L'occasion de rencontrer une équipe médicale fantastique et de nouer quelques amitiés.

La période de repos servira a donner un petit coup de couleur dans notre intérieur de bateau mais cela fera l'objet d'un article dans la rubrique "le voilier". Véro me soigne avec de bon petits plats et quelques balades tranquilles

        

   

 

La Ville

Le vieux quartier du Pelourhino est un endroit qui doit être vraiment chouette hors pandémie, dans un décor hors du temps. Dommage pour nous.

 

La Baie

 

Un nombre de mouillages infini. Nous y passerons quelques semaines tranquillou pour prendre le temps de la réflexion.

Une faune sympathique

La mangrove présente partout donne un terrain de vie incroyable.

La réflexion

La situation frontalière avec les pays du sud (Uruguay/Argentine) ne nous permet pas de continuer dans cette voie (Covid19 - Nov 2020). Le renforcement des mesures de cette semaine signe définitivement notre changement de programme. Notre visa Brésilien expire dans 10 jours. Du Brésil nous n'aurons rien vue. L'argentine fermée, gardons la pour une autre fois peut être.

Certaines contrées heureusement on organisé une gestion efficace du problème et de ses frontières. Le sud Antilles en fait partie. Via une déclaration préalable, nous sommes autorisé à entrer sur Grenade.

Ce sera donc notre point de repli en attendant des jours meilleurs. Patagonie, un jour peut être...cry

En route donc pour l'hémisphère nord de nouveau, 2500 milles (5000 Kms).

A bientôt pour de nouvelles aventures  Antillaises

Joomla Extensions